En 1959,

La desserte du réseau ferré nécessite l'utilisation de 37 motrices et de 20 remorques dont :

- 25 motrices, numérotées 401 à 425, construites entre 1942 et 1945 à Ostende, équipées de deux moteurs de 75 CV et d'une capacité de 91 places ;
- 12 motrices, numérotées 300 à 311, construites par "la Métallurgique" de Nivelles en 1930-1932, pourvues de deux moteurs de 65 CV ;
- 12 remorques type Gilly, numérotées 1 à 12, provenant de la Franco-Belge à la Croyère, qui les a fournies en 1904, et ayant été modernisées en 1951, d'une capacité de 84 places ; et
- 8 remorques type Couillet, livrées par Baume et Marpent en 1915, immatriculées 37 à 44, d'une capacité de 84 places.

En cette même année 1959, les tramways cèdent complètement la place aux autobus sur la ligne 6.

Ce n'est que dix ans plus tard que le bandage pneumatique conquiert la ligne 4.
Suivent les lignes 8 et 9 en 1972, la ligne 7 en 1973 et les lignes 2, 5 et 15 en 1974.